Echographie et doppler vasculaire

Abdomen - Cou et Thyroide - Pelvis - Voies urinaires - Prostate -Musculo-squelettique - Obstétrique

L'échographie utilise la technologie des ultrasons pour obtenir une image anatomique. L'examen est indolore et ne présente aucun danger même en cas de grossesse car il n'émet pas de rayonnement ionisant.

L'echographie permet une analyse dans les différents plans de l'espace et une approche dynamique en temps réel que n'offrent pas les autre techniques d'imagerie. Couplé au doppler, une analyse vasculaire et des zones inflammatoires est réalisable.

Le saviez vous?

La technologie utilisée en échographie doppler  est la même que celle utilisée pour les sonars des sous-marins.

Echographie abdominale

L'échographie abdominale permet d'analyser l'ensemble de l'abdomen. La technique est très performante pour l'examen du foie, des voies biliaires, du pancréas, de la rate et des reins. Il s'agit souvent du bilan de première intention en cas de douleurs abdominales ou en cas de perturbation du bilan biologique hépatique. Il permet de rechercher un épanchement liquidien intra-péritonéal, la présence de calculs de la vésicule biliaire.

L'exploration echographique du foie peut permettre de detecter des nodules hépatiques et d'en effectuer une caractérisation.

L'examen ne nécessite aucune préparation particulière. Il est recommandé d'être à jeun, ce qui permet une meilleure exploration de la partie haute de l'abdomen.

L'échographie est en revanche peu informative concernat les organes creux comme l'estomac et le colon.

Echographie pelvienne

L'échographie pelvienne permet d'explorer les organes génitaux féminins. L'examen est réalisé en deux temps. La première partie de l'examen se fait par voie sus-pubienne et nécessite que la vessie soit pleine (ne pas uriner pendant les 3h précédant l'examen). La seconde partie de l'examen est réalisée par voie endo-vaginale. Une sonde recouverte d'une protection stérile est introduite dans le vagin, venant au contact des organes examinés. 

L'examen est généralement prescrit par votre médecin traitant ou votre gynécologue en cas de douleurs pelviennes ou de saignement anormal. Il explore l'utérus, les ovaires et les trompes.

 

L'échographie pelvienne est aussi fréquemment réalisée dans le cadre d'un bilan d'infertilité. L'examen permet alors la recherche d'une anomalie utérine et évalue la réserve ovarienne et la muqueuse utérine.

En cas décision par votre gynécologue de mise en route d'un traitement hormonal, l'échographie permet un comptage folliculaire et une évaluation de la réponse à la stimulation hormonale ainsi que la recherche de complications.

Echographie des voies urinaires et des reins

L'échographie des voies urinaires permet d'explorer l'ensemble de l'arbre urinaire. L'examen est efficace pour rechercher des calculs, en cas de signes de colique néphrétique. Il permet dans ce cas de mettre en évidence une dilatation des cavités rénales en rapport avec une obstruction.

L'échographie rénale est aussi prescrite en cas d'insuffisance rénale biologique, permettant l'étude comparative de la morphologie et de la taille des reins.

La vessie est aussi explorée, ce qui nécessite qu'elle soit pleine (ne pas uriner pendant les 3h prcédant l'examen). On peut mettre en évidence un polype, un épaississement anormal de la paroi, un calcul.

Echographie cervicale et de la thyroide

L'échographie thyroïdienne est prescrite en cas de suspicion clinique de goitre ou de nodule et en cas de perturbation du bilan biologique thyroïdien.

L'examen débute par la prise des mensurations de la glande qui est ensuite explorée dans son ensemble à la recherche de nodules et de signes en faveur d'une inflammation thyroïdienne (thyroïdite).

 

Les nouvelles recommandations internationales préconisent l'utilisation de la classification TIRADS lors de la découverte en échographie d'un nodule thyroïdien permettant une standardisation de l'analyse, ce qui améliore la détection des cancers.

L'examen permet également la recherche de ganglions cervicaux pathologiques et l'analyse des glandes salivaires.

Apporter lors de l'examen le bilan biologique et les éventuels examens antérieurs pour comparaison.

Echographie musculaire et squelettique

Les échographies musculo-squelettiques et ostéo-articulaires permettent d'explorer l'ensemble du corps de manière dynamique.

Au niveau de l'épaule, on explore les tendons des muscles contrôlant les mouvements de rotation et d'élévation, on recherche un épanchement articulaire ou de la bourse sous-acromiale.

De même, muscles, tendons et articulations sont explorés au niveau du coude, du poignet, de la main, de la hanche, du genou, de la cheville et du pied.

Doppler des troncs supra-aortiques et des membres inférieurs

Le doppler est une technique échographique qui permet d'analyser les flux sanguins et les parois des vaisseaux.

 

Le doppler artériel est indiqué pour l'exploration des artères des troncs supra-aortiques (carotides, vertébrales et sous-clavières), de l'aorte abdominale, des artères rénales et digestives ainsi que des artères des membres inférieurs (artères fémorales, poplitées, tibiales et péronières). Il permet de rechercher des sténoses artérielles, des plaques d'athérome ou des thromboses.

L'analyse des données doppler permet d'évaluer le risque de complication et la gravité de la maladie athéromateuse (accident vasculaire cérébral, ischémie des membres).

Le doppler veineux est indiqué pour l'exploration des pathologies veineuses des membres. Lors de douleurs aiguës et de gonflement, il permet de rechercher la thrombose aiguë d'une veine (phlébite).

Le doppler veineux sert aussi à cartographier les atteintes veineuses chroniques du membre inférieur, de rechercher des signes d'insuffisance veineuse et des varices. La technique permet de guider des gestes éventuels de sclérothérapie pour le traitement de la maladie variqueuse.

Echographie de la prostate - biopsies prostatiques

L'échographie de prostate se réalise en deux temps. Le premier temps, par voie sus-pubienne nécessite d'avoir la vessie pleine (ne pas uriner pendant les 3h précédant l'examen).

Le second temps est réalisé par voie endo-rectale par une sonde recouverte d'une protection stérile. On évalue le volume prostatique, on recherche des nodules pathologiques.
En fin d'examen, le patient va uriner et on mesure l'éventuel résidu après miction.

Il est demandé d'apporter d'éventuels examens antérieurs pour comparaison et le bilan biologique (PSA) s'il a été fait.

Les biopsies prostatiques demandées par l'urologue en cas d'anomalie clinique ou biologique (augmentation du PSA, le marqueur prostatique) sont également réalisées par voie endo-rectale.

La préparation comprend la prise d'antibiotique et un lavement évacuateur (Normacol) pour vider le rectum. On vérifie le bilan de la coagulation (nécessité d'arrêter un éventuel traitement anti-coagulant ou la prise d'aspirine après avis du cardiologue ou du médecin traitant).

On réalise une anesthésie locale à l'aide de gel anesthésiant. On fait ensuite une douzaine de prélèvements grâce à une aiguille de biopsie montée sur la sonde endo-rectale. Ces prélèvements sont envoyés au laboratoire d'anatomo-patholgie pour analyse et les résultats sont adressés à l'urologue qui en informe le patient.

Ces biopsies sont généralement bien tolérées. Il est demandé au patient de consulter sans retard son urologue en cas de réaction fébrile supérieur à 38° faisant craindre une complication infectieuse.   

Echographie obstétricale

L'échographie obstétricale est un des éléments fondamentaux de la surveillance de la grossesse.

Les échographistes réalisant les échographies obstétricales ont subi une formation les rendant aptes à la réalisation de ces examens difficiles et sont agréés pour les réaliser.

L'échographie obstétricale vérifie le bon développement et l'absence d'anomalies du foetus et de son environnement (placenta, liquide amniotique).

Une première échographie peut être demandée en début de grossesse par le gynécologue ou le médecin traitant pour affirmer la localisation intra-utérine de la grossesse et son évolutivité.

3 échographies sont ensuite réalisées systématiquement au cours de la grossesse:

- Au 1er trimestre, dans la 13ème semaine d'aménorrhée. Cet examen comporte une étude biométrique (mesures de la longueur de l'embryon, du crâne, de l'abdomen, du fémur...) et une étude morphologique permettant de détecter des anomalies visibles à ce stade. Il comprend également la mesure de la nuque de l'embryon qui participe à l'évaluation du risque de trisomie 21.

- Au 2ème trimestre, dans la 23ème semaine d'aménorrhée : c'est l'examen le plus complet ; il comporte une étude biométrique (mensurations foetales), une étude morphologique (face, cerveau, coeur et gros vaisseaux, estomac, foie, reins, vessie, intestin, colonne vertébrale, membres et leurs différents segments), et une étude de l'environnement foetal : placenta, liquide amniotique, avec étude doppler des artères du cordon et des artères utérines de la mère. 

- Au 3ème trimestre, dans la 33ème semaine d'aménorrhée : l'examen comporte une étude biométrique avec évaluation du poids foetal, une étude morphologique, une étude des annexes (placenta, cordon, liquide amniotique). Il précise la présentation du foetus (céphalique ou en siège). Enfin il vérifie le col utérin.
 

L'échographie obstétricale est réalisée par voie abdominale à l'aide de sondes dédiées permettant également la visualisation en 3D et 4D (tridimensionnelle et tridimensionnelle dynamique).
La voie trans-vaginale est également utilisée en particulier au 1er trimestre et pour l'étude du col et du cerveau foetal (en présentation céphalique).

L'échographie obstétricale est de plus en plus performante avec l'amélioration des matériels et des techniques mais les mères sont prévenues que cet examen ne décèle pas toutes anomalies foetales.

En cas de doute sur certaines pathologies foetales, une IRM foetale pourra être demandée.

Please reload

© 2016  par IMPC Bachaumont .

  • Facebook Social Icon
  • Google+ Social Icon
  • YouTube Social  Icon

Pour prendre rendez-vous

0179361000

Partenariats et membership :  nous rejoindre